vendredi 12 septembre 2014

Nos étoiles contraires

Vendredi 12 septembre 2014, Aix en Provence
Soyons clair. Je me méfie toujours de ce que j'appelle des "phénomènes de groupes" qui sévissent sur Instagram (un jour, je ferai un article sur ce qu'Instagram m'a fait acheter) mais je cède pratiquement une fois sur deux. Je ne pouvais donc pas échapper à la tendance littéraire des instagrameuses cet été: Nos étoiles contraires de John Green. En général, je ne lis pas ce genre d'histoires, mais j'avoue que j'étais curieuse de voir ce qui provoquait cet engouement (même raison qui m'a poussé à regarder Game Of Thrones). 
Mon avis: avant de commencer le livre, je savais déjà que l'histoire finissait mal. Ceci dit, j'ai lus le livre très rapidement: d'abord, c'est très bien écrit, ensuite, le personnage d'Hazel est très attachant et son histoire d'amour avec Gus est tout aussi touchante. En fait, je crois que j'avais envie de lire une histoire d'amour : le sujet du cancer est assez délicat, tout le monde connaît quelqu'un qui a été toucher par cette maladie et j'avais peur de tomber dans une histoire uniquement basée sur le cancer. Certes, le cancer est présent, mais je ne sais pas ce que vous en avez penser, on finit presque par oublier que les personnages sont atteint de cette maladie. Du moins c'est ce que j'ai ressentis. Je vous conseille à toutes de lire ce livre, ça force à sortir des sentiers battus et à être agréablement surprise!
Mes citations : "L'année de mes 17 ans, vers la fin de l'hiver, ma mère a décrété que je faisais une dépression."
"Inutile de préciser que ces séances étaient déprimantes au possible. "
"J'ai compris alors ce que veulent dire les gens quand ils parlent de courant qui passe par le regard".
"Puis, je n'ai plus rien entendu, mais il n'avait pas raccroché. J'avais l'impression qu'il était dans la chambre, avec moi, mais c'était encore mieux, comme si je n'étais pas dans ma chambre et lui pas dans la sienne, mais qu'on était tous les deux ensemble dans un troisième espace, exigu et invisible, auquel on ne pouvait pas accéder que par le téléphone."
"Je suis tombée amoureuse pendant qu'il lisait, comme on s'endort d'abord doucement et puis tout d'un coup."
"Fût-ce le contraire, vos étoiles n'auraient pas été aussi contrariées, mais c'est dans la nature des étoiles d'être contrariées."
"J'avais l'impression que ça faisait des siècles. Comme si on avait déjà vécu une éternité ensemble, brève, mais toujours infinie. Certains infinis sont plus vastes que d'autres."
"Mais, Gus, mon amour, je ne te dirai jamais assez combien je te suis reconnaissante de notre petite infinité. Je ne l'échangerais pas pour tout l'or du monde. Tu m'as offert une éternité dans un nombre de jours limités, et j'en suis heureuse."
"J'avais l'impression d'avoir déjà vu toute la pureté, tout le bien que le monde renfermait, et je commençai à soupçonner que, même si la mort ne l'avait pas contrarié, l'amour qu'Augustus et moi partagions était le genre d'amour qui ne pouvait pas durer."
"Mes pensées sont des étoiles qui ne veulent plus former de constellations."

Et je ne peux pas parler du livre sans parler du film. Je voulais d'abord connaître l'histoire avant de voir le film, et malgré tout, j'ai été surprise: je crois que je n'ai pas pleurer devant un film depuis Titanic, c'est dire! Le film est juste magnifique, est, chose rare, je l'ai préférée au livre: d'abord, j'aime beaucoup Shailene Woodley, que j'avais déjà vu dans Divergente mais le film est réellement touchant, on ne voit pas les 2h passées.
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires :

  1. il faut vraiment que je vois ce film, j'en entends tellement parler je suis sure qu'il me plairait
    http://lespaillettesdadeline.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  2. Coucou,

    Oh, sa me donne encore plus envie d'allée voir ce film ! :D

    Sarah, http://sarahmodeee.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  3. J'avais fait un article sur ce film.. Comme je n'ai pas lu le livre..
    Contrairement à toi, j'ai détesté ahah.

    Bisouus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ont dit, tous les goûts sont dans la nature :)

      Supprimer
  4. Je serais curieuse de lire le livre avant de découvrir le film. Merci pour ton avis ma jolie. Bisous et je te souhaite une bonne fin de weekend :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il vaut mieux lire le livre avant de voir le film Caro :)

      Supprimer
  5. J'ai vu le film dans l'avion (mais je n'avais pas lu le livre) et j'ai pleuré tout le long ;)

    RépondreSupprimer
  6. Une amie qui a vu le film m'a conseillé le livre avant, mais je suis une âme très sensible donc pas sûr que ce soit fait pour moi...

    Des bisous Marie xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est un peu tragique quand même donc je ne te le conseille pas :)

      Supprimer