mardi 8 mars 2016

Who runs the world...girls

Mardi 8 mars 2015, Aix en Provence
Aujourd'hui, ce n'est pas la journée de la femme, mais la journée de lutte pour le droit des femmes (c'est mon chéri, étudiant en M1 de droit, qui me l'a rappelé en ajoutant que ce n'était donc pas un jour où il fallait offrir une rose à une femme car ce n'est pas une fête en soi, bande d'ignare .
L'année dernière, je n'ai pas fais de post sur cette journée, j'avais bien posté le 8 mars, mais sur un sujet totalement différent, et d'ailleurs, une catégorie que je ne fais même plus.
Pour être franche, je n'avais même pas prévue de poster quoi que ce soit aujourd'hui. Non pas que je ne me sente pas concernée et tout, hein, mais c'est juste que je ne savais pas comment m'exprimer sur le sujet.
Hier soir, avec mon chéri, nous avons regardés le documentaire sur Simone Veil, avec Emmanuelle Devos mais si, vous savez, la loi sur l'IVG. Le film n'était pas forcément très long, mais très enrichissant. Ce n'est pas tant son combat, qui m'a marqué, mais la violence de ses rétractaires (il y a une scène, ou un député fait écouter une les battements de coeurs d'un foetus, j'ai franchement été révoltée). Et j'ai pensé, que j'avais malgré tout la chance de vivre dans l'époque dans laquelle nous sommes. Oui, je suis en mode optimisme, en général. L'avortement pour nous nous paraît quelque chose de complètement normal (même si, comme le dis Simone Veil dans le film, ce sera toujours quelque chose de traumatisant pour une femme).
Nous sommes dans une époque, et dans un pays, ou la femme peut faire absolument ce qu'elle veut: avoir son propre appartement, sa voiture, aller voter, voyager, commander en ligne à toute heure, boire, fumer,sans restriction ou presque, changer de métier sur un coup de tête, et j'en passe.
Même si, quelques fois, j'aime me comporter comme un mec: porter des chemise, un blazer (la quintessence du chic féminin, pour moi, avec un rouge à lèvre très rouge sur les lèvres), passer une journée entière à ne rien faire, à part rester en pygama, commander sushis parce que l'on a la flemme, boire du rosé et regarder des séries (on ne critique pas mon hygiène de vie). Toutes les femmes ont un peu des attitudes de mec (j'ai toujours rêvé de conduire une moto et de fumer j'ai trop regarder les images de BB sur sa Harley).
Bref, tout ça pour dire que je suis très contente d'exister à cette époque, et en France. Et puis sérieusement, regarder, des nanas comme Beyoncé, Kim Kardashian, Kendall Jenner (même EnjoyPhoenix, tiens) est-ce qu'elles ont l'air d'avoir besoin d'homme dans leur vie?
Jane Birkin, lumineuse hier, aujourdh'ui et demain 

Garance Doré, blogeuse, illustratice, auteure

Françoise Saga, inoubliable auteure de Bonjour Tristesse

Coco Chanel

Emma Watson, Hermione Granger, mais pas que
Pour finir,et avant toutes les autres,  ma maman,, addict au MacDo 
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire :

  1. Merci pour ce beau cadeau, ma plus belle réussite de femme, et raison de vivre, c'est toi, bonne route ma chérie, moi, j'ai eu de la chance de vivre toutes ces périodes, je te souhaite le meilleur

    RépondreSupprimer